INSTITUT EUROPEEN DES ITINERAIRES CULTURELS
Recherche :
  accueil
   
  l'Europe découverte
  l'Europe continue
  médiations européennes
  l'Europe de la mémoire
  questions capitales
  diagonales européennes
  qui sommes-nous ?
  avec qui travaillons-nous ?
  atlas itinéraires culturels
   
  boutique
  enquêtes
 
s'identifier:
mot de passe
mot de passe oublié ?
abonnez-vous
   
 
 votre panier
   
  plan du site
  contactez-nous
   
 
   
  Forum
 
 
 
 La légende de la Loreley
Ses chants ont fait couler de nombreux bâteaux et les hommes étaient fous d'amour pour elle... De nombreux poèmes allemands ont été inspirés par la belle Loreley. Un paysage entre légende et réalité ?

institut européen des itinéraires culturels
Anja Lück
08 septembre 2006
UN ROCHER AU MILIEU DE LA VALLEE DU RHIN


D'un point de vue paysager, la Loreley est un remarquable rocher, fait de schiste. Le rocher se dresse de manière imposante sur cette partie étroite de la vallée du Rhin, au niveau de Saint-Goar, en Rhénanie-Palatinat.
Le rocher fait 132 mètres de hauteur. Le Rhin, à cet endroit, est d'une profondeur de 25 mètres et d'une largeur de 113 mètres. C'est la partie la plus étroite et la plus profonde du fleuve.

Aujourd'hui encore, les bâteaux sur le Rhin s'aident de signaux lumineux pour alerter les bâtiments arrivant en sens inverse.
Du haut du rocher, le visiteur découvre une vue surprenante sur la vallée du Rhin jusqu'au Hunsrück.

Contrairement aux apparences, ce lieu est très vivant: de nombreux concerts de groupes très connus, des pièces de théâtres ou des opérettes ont régulièrement lieu dans l'amphithéâtre.



Le Rocher de la Loreley


Les bâteaux au niveau de la Loreley


La Loreley est déjà connue au Moyen-Age. A cause du rocher bien évidemment, mais également parce la navigation était particulièrement dangereuse à cet endroit. En ces temps, il y avait un banc de sable qui partageaient les flots du Rhin. A gauche, le fleuve traversait un corridor rocheux tandis qu'à droite les flots s'écoulaient paisiblement.

Au-delà du banc de sable, les courants se rejoignaient mais à des vitesses différentes. Cette confrontation engendrait des tourbillons qui faisaient couler de nombreux bâteaux.

C'est précisément pour cette raison que Saint Goar s'installa alors à cet endroit: il voulait sauver les vies des naufragés.

LA LEGENDE DE LA LORELEY


D'après une légende, une sirène appelée Loreley se tenait assise sur le Rocher. Elle attiraient de nombreux pêcheurs avec ses chants magnifiques. Les pêcheurs la regardaient pendant qu'elle peignait sa blonde chevelure.

Personne ne faisait alors attention aux dangereux récifs se dressant à la surface du fleuve.

Beaucoup de bâteaux ont ainsi été détruits et se sont fait happer le trourbillon (qui était d'une profondeur de 27 mètres).



La statue de la Loreley
LA LORELEY DANS LA POESIE ALLEMANDE


Les poètes allemands ont beaucoup contribué à la renommée de cet endroit. Clemens Brentano et Heinrich Heine sont certainement les deux poètes qui ont le plus servi la légende de la Loreley.

Lore Ley de Clemens Brentano

Clemens Brentano raconte la légende Lore Ley dans son roman Godwi oder Das steinernde Bild der Mutter (Godwi ou la sombre image de la mère). Grâce à sa beauté, elle s'emparait de l'esprit des hommes et les amenaient inévitablement à la mort. Elle était supposée être condamnée à mort, considérée comme sorcière par l'Eglise. Mais, sous le charme, l'évêque, n'ayant pas été capable de prononcer la sentence, l'enferma dans un monastère.
Mais Lore Ley, triste de ce qu'elle avait fait aux hommes, désirait la mort plus que tout au monde. Sur le chemin la menant au monastère, elle demanda aux chevaliers qui l'accompagnaient si elle pouvait, une dernière fois, se percher sur le haut rocher pour voir le Rhin. Une fois là haut elle se tua et se jeta du haut du rocher.



La Loreley vers 1900


Emil Krupa-Krupinski: Loreley, 1899
La Loreley de Heinrich Heine

Une autre version de cette légende a été crée par le poète Heinrich Heine qui écrit, en 1824, un poème appelé "Lore Ley":


Mon Cœur, pourquoi ces noirs présages?
Je suis triste à mourir.
Une histoire des anciens âges
Hante mon Souvenir.

Déjà l'air fraîchit, le soir tombe,
Sur le Rhin, flot grondant;
Seul, un haut rocher qui surplombe
Brille aux feux du couchant.

Là-haut, des nymphes la plus belle,
Assise, rêve encore;
Sa main, où la bague étincelle,
Peigne ses cheveux d'or.

Le peigne est magique. Elle chante,
Timbre étrange et vainqueur,
Tremblez fuyez! la voix touchante
Ensorcelle le cœur.

Dans sa barque, l'homme qui passe,
Pris d'un soudain transport,
Sans le voir, les yeux dans l´espace,
Vient sur l'écueil de mort.

L'écueil brise, le gouffre enserre,
La nacelle est noyée,
Et voila le mal que peut faire
Loreley sur son rocher


Il existe de nombreux autres poèmes et ballades, par exemple celles de Eichendorff ou d'Isodorus Orientalis.

MAIS D'OÙ VIENT REELLEMENT SON NOM ?


Le nom "loreley" est formé de deux mots: "loren" et "ley".
Le mot "Loren" vient du vieil allemand et signifie bruissement ou murmure. "Ley", dans le langage familier, désignait le schiste ou la pierre. Mis ensemble les mots signifieraient bruissement des pierres ou du schiste. Cette combinaison de mots prend son sens avec l'existence, au XIXe siècle, d'une petite cascade et d'importants courants au niveau de la Loreley.

L'écho renvoyait le son sept fois plus fort. Il semblait que le Rocher bruissait. Aujourd'hui ce phénomène est impossible à entendre à cause du bruit du trafic.





Les images proviennent des pages suivantes:

http://loreley.know-library.net/
http://www.tal-der-loreley.de
http://de.wikipedia.org/wiki/Loreley
http://www.uni-saarland.de


 
 
recherche avancée
plein écran et impression
envoyer à un ami
contact
 

 traduction(s)
 
 

 

 en savoir plus...
 d'autres sites ?
 La Vallée de la Loreley en ligne
 
   
 Tourisme chez la belle Loreley
 
   
 Plus d'infos sur la Vallée du Rhin moyen
 
   
 


 

 accueil  l'Europe découverte  l'Europe continue  médiations européennes  l'Europe de la mémoire  questions capitales  diagonales européennes  qui sommes-nous ?  avec qui travaillons-nous ?  itinéraires culturels  boutique  enquêtes  forum  Galerie photo